samedi 28 novembre 2020


(BiotechFinances n°920 – lundi 9 novembre 2020)  Miniaturisé et optimisé ! L’échographe ultra-portable de la medtech Aixoise E-Scopics conçu à partir d’une technologie issue de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a réussi ce mariage prometteur qui selon ses concepteurs lui permet de marier accessibilité et performance Le device, une sonde échographique digitale reliée par port USB à l’ordinateur de l’utilisateur sur lequel aura été téléchargée l’application (APP), pourrait être commercialisé fin 2021 après un marquage CE attendu pour le second trimestre de la même année Mais pour cela, l’entreprise qui a déjà levé 6,6 M€ dont 1,5 M€ auprès de la société pharmaceutique Gilead Sciences et le solde principalement auprès de Bpifrance doit trouver rapidement 10 M€ supplémentaires

Les dirigeants se donnent jusqu’au premier trimestre de l’année prochaine pour boucler cette opération « Cette somme va nous permettre de terminer l’industrialisation et de lancer la commercialisation auprès des pharmas et des CRO en leur apportant une solution alternative et fiable à la biopsie» indique Claude Cohen-Bacrie, co-fondateur et PDG d’E-Scopics