jeudi 2 décembre 2021


(Biotechfinances n°963 lundi 1 nov 2021) 142 M€ c’est sans doute la plus grosse série C jamais réalisée par une start-up des sciences de la vie en France Il faut dire que depuis sa création en 2014, DNA Script réalise un sans-faute : innovation de rupture avec la création de la 1ère imprimante d’ADN de synthèse, management qualifié et pérenne personnifié par ses 3 co-fondateurs et stratégie d’américanisation dès 2019

Ce cercle vertueux s’étend aussi aux tours de tables, du seed de 2,5M€ financés par Kurma et Sofinnova en 2016, jusqu’à cette série C conduite par deux investisseurs américains Coatue Management et Catalio Capital Management Dans leur sillage, un autre poids lourd de la gestion aux Etats-Unis, entre également au capital : Fidelity, ainsi que d’autres fonds (1)

ADN