Accueil / BIOTECH / Des particules suffisamment petites pour être éliminées directement par le rein

Des particules suffisamment petites pour être éliminées directement par le rein

(BIOTECHFINANCES N°852 15/04/2019) – Après avoir tiré le diable par la queue, pendant quatre ans, et avancé en clinique exclusivement avec des collaborations académiques, NH TherAguix va enfin disposer des moyens de ses ambitions. La biotech lyonnaise spécialisée en nanomédecine vient de lever 13 M€ auprès de Bpifrance, SupernovaInvest, Omnes et Arbevel. Elle s’est aussi adjoint les services d’Hervé Brailly, ex-patron d’Innate, comme président du conseil. Le produit phare de la société, Aguix, est une nanoparticule destinée à la radiosensibilisation des tumeurs. Le tour de table couvrira notamment le financement d’une phase II, qui vient de démarrer dans les métastases de cancers cérébraux – indication où des données de phase I avaient déjà été obtenues (essai Nano-Rad).

Dérisquer la technologie en étoffant le pipeline

NH TherAguix emboîte le pas à une pionnière de la nanomédecine, Française elle aussi : Nanobiotix (lire Une). « Les particules d’Aguix sont faites d’atomes de gadolinium, enchâssés dans des chélates et regroupés, par dix, dans une matrice de silicium. Elles sont suffisamment petites pour être éliminées directement par le rein et peuvent donc être…

La suite de cet article est accessible aux abonnés ou via l’achat au numéro.  Consulter nos formules d’abonnement / Acheter ce numéro. 

 

 


Voir aussi

15h Biotech express vendredi : Medicxi, Advicenne, Theradiag, Lysogene

Medicxi annonce le closing à 400M€ de son fonds Medicxi III. Novartis et JJDC, le …