dimanche 5 avril 2020


Après avoir mis la main sur la société allemande Morphochem en avril dernier, via un apport de titres, la biotech montpelliéraine vient de boucler une augmentation de capital de 8,5 M€ Ces fonds vont notamment lui permettre d’accélérer le développement de MCB3837, un candidat-antibiotique fraîchement recueilli auprès de Morphochem Après trois études cliniques de phase I (94 patients), « nous espérons lancer une phase II d’ici la fin de l’année, en Allemagne », précise Emmanuel Petiot, le directeur général MCB3837 cible des bactéries à Gram positif, et particulièrement le Clostridium difficile, responsable d’infections intestinales nosocomiales fréquentes Les traitements actuels sont oraux, un mode d’administration systémique qui limite leur efficacité