vendredi 18 septembre 2020


Comme sa compatriote Syndesi (lire Biotech Finance no 802), la biotech liégoise Convert Pharmaceuticals n’est pas passée par la case amorçage Elle vient d’être portée aux fonts baptismaux par le professeur Philippe Lambin, oncologue belge, spécialiste mondial de l’hypoxie tumorale et pivot autour duquel les différentes pièces du puzzle se sont assemblées Une molécule, CP-506, issue d’un laboratoire de chimie de l’université d’Auckland (Nouvelle-Zélande) Une batterie d’évaluations menées à l’université de Maastricht, sous la conduite du Pr Lambin, puis chez un CRO américain Enfin, un financement de série A (lire chiffres ci-contre) pour préparer le développement de cette molécule, dont la validation de la preuve de concept préclinique est déjà