samedi 14 décembre 2019


Les investissements chinois dans le secteur des biotechnologies se sont multipliés ces dernières années, en particulier en France où l’on peut en recenser une vingtaine depuis 2016 Ces investisseurs cherchent le plus souvent à monter en gamme et à tirer parti de leur maîtrise du secteur de la santé Cette tendance reflète aussi l’essor d’un écosystème des biotechnologies de plus en plus tourné vers l’innovation Bénéficiant des réformes du Gouvernement, des perspectives immenses du marché chinois, du retour dans leur pays de dizaines de milliers d’étudiants formés dans les meilleurs hubs académiques mondiaux et, enfin, de l’émergence de champions du numérique, cet écosystème s’internationalise à grande vitesse De nombreuses opportunités sont ainsi à saisir pour la bio-industrie française, que ce soit pour des levées de fonds, des fusions-acquisitions ou des partenariats stratégiques Florent Mangin, managing partner chez Adamas Investment en Chine, passe en revue les atouts à exploiter et challenges à relever dans le contexte