samedi 19 septembre 2020


BF

Comment explique le peu d’appétence des VC européens pour la santé des animaux domestiques ?

Par Rédaction , dans Une , le 19 avril 2019

(BIOTECHFINANCES N°853 22/04/2019 6 UNE) – Les grands investisseurs traditionnels les délaissent Aux États-Unis, l’animal de compagnie est une vraie manne avec un marché de l’innovation bien accompagné par les assureurs et les investisseurs En France, l’un des tous premiers marchés européens pour l’animal de compagnie avec le Royaume-Uni et l’Allemagne, les cartes sont rebattues de manière différente Qu’elles s’appellent Enalees, Vetbiobank, ou encore Gour Medical, les biotechs vétérinaires orientées chien, chat et cheval sont quelque peu boudées « Nous avons travaillé plus d’un an sur un tour de financement à hauteur de 500 k€ alors que nous avions un produit de diagnostic sur le marché », nous a confié Frédérique Borowiec, cofondatrice et business developer pour Enalees,