jeudi 29 octobre 2020


(BiotechFinances n°914 28/09/2020) Il  y a quelques mois dans une tribune aux Echos, Gérard de Pouvourville interrogeait le développement de notre industrie biotechnologique sous le titre « Biotechs : La France se donne-t-elle les moyens de ses ambitions ? » Dans ce billet d’humeur, le Pr de Pouvourville, qui a n’en pas douter maitrise son sujet, s’inquiétait des rapports existants entre prix de rachat et prix du médicament ainsi que de l’absence évidente d’ETI dans le domaine des biotechnologies françaises Et ce ne sont pas les récentes opérations (Stryker-Vexim, Medtronic-Medicrea, Genkyotex-Calliditas Therapeutics, Integragen-OncoDNA) qui vont lui donner tort Une première idée serait d’évoquer le cycle normal des affaires, avec leur