mardi 3 août 2021


Créée en 2015, Brainvectis explore une piste innovante pour traiter certaines maladies neurodégénératives, en particulier Huntington, Alzheimer et les ataxies spinocérébelleuses : elle planche sur le métabolisme du cholestérol cérébral Des études ont en effet montré que les patients atteints de ces pathologies présentaient une perturbation du métabolisme du cholestérol provoquée par la sous-expression d’une enzyme clé, CYP46A1, spécifique du cerveau, et qui permet de réguler le niveau de cholestérol Normalement, lorsque celui-ci est trop élevé, l’enzyme CYP46A1 transforme l’excédent de cholestérol en 24-OHcholesterol, un composé capable de franchir la barrière hémato-encéphalique afin d’être éliminé par le foie  « Ce mécanisme est essentiel au bon fonctionnement du cerveau Lorsque l’enzyme est sous-exprimée,