mercredi 15 juillet 2020


Après plus de trois ans de mauvais temps et de déprime boursière, le compartiment biotech de la bourse de Paris amorce un timide rebond L’indice européen du secteur affiche, lui, une hausse de 28 % depuis le 1er janvier Néanmoins, les stars du secteur restent loin de leur plus haut niveau et certaines petites valeurs dégringolent De nombreuses annonces et catalyseurs sont à l’agenda des neuf mois à venir pour les investisseurs « sciences de la vie » Dans ce premier tableau de bord boursier, Biotech Finances fait le point sur quelques-uns de ces grands rendez-vous

Les événements clefs pour le secteur biotech

Daniel Tassé, DBV

Les résultats mitigés de l’étude de phase III PEPITES , publiés fin 2017, puis la mauvaise surprise, fin 2018, du retrait brutal du dossier d’enregistrement de Viaskin Peanut, déposé quelques mois plus tôt auprès de la FDA, suivie d’une « class action » engagée par un cabinet new-yorkais a plongé DBV Technologies dans la tourmente Désormais dirigée par le Canadien Daniel Tassé, la société a promis que le dossier de Viaskin Peanut serait redéposé dans le courant du troisième trimestre Un engagement clef qui doit permettre à la biotech, cotée sur le Nasdaq, de sortir de l’ornière En effet, la FDA n’avait, en première lecture, posé aucune question sur le modèle clinique – aucun nouvel essai ne devrait donc être exigé – tandis que le concurrent américain Aimmune n’a « que » neuf mois d’avance, avec son candidat-médicament AR101, dont l’approbation est attendue, aux États-Unis, début 2020

Jean-François Mouney, Genfit

C’est la dernière du peloton de tête à publier ses