dimanche 16 février 2020


Pionnier des robots chirurgicaux, Stéphane Lavallée a fondé il y a dix ans, près de Grenoble, un incubateur-accélérateur de start-up, ultra-spécialisé Deux grosses opérations l’ont fait cette année entrer dans la lumière

Sur le marché émergent de la chirurgie assistée par robotique, l’Américain Intuitive Surgical, et son incontournable Da Vinci, capte presque toute la lumière et les parts de marché – 88 %, selon les chiffres de Meddevicetrackers Ses poursuivants, tous basés aux États-Unis, tentent de rattraper leur retard à coups d’acquisitions : Strycker avec l’Américaine Mako, Medtronics avec l’Israélienne Mazor, Zimmer avec la Française Medtech… et plus récemment J&J avec Orthotaxy Mais si les leaders mondiaux de la robotique chirurgicale sont tous Américains – comme la majeure partie de l’industrie du dispositif médical – « leurs machines comportent beaucoup de technologies françaises », assure Stéphane Lavallée Depuis le début de l’année, les regards se tournent vers Grenoble où ce serial entrepreneur a établi, il y a dix ans, BizMedTech, un incubateur-accélérateur de start-up, hyper-spécialisé dans la chirurgie orthopédique assistée par ordinateur, au fonctionnement bien spécifique et qui marque de son empreinte le territoire isérois

Usine à pépites

Après la cession d’Orthotaxy à Apsis, filiale hexagonale medtech de Johnson & Johnson (J&J), pour un montant tenu secret (cf encadré ci-contre) en février dernier, Surgivisio, une autre société de l’incubateur, vient de lever 10,7 M€ pour développer ses solutions d’imagerie 2D/3D intégrées à la navigation chirurgicale Au passage, elle a fait entrer Bpifrance à son capital, via le fonds PSIM « La période est faste », se réjouit le dirigeant déjà rompu aux opérations cessions, dont celle de Blue Ortho, une société spécialisée dans les systèmes de navigation optique en chirurgie articulaire, créée avec deux associés et revendue en 2015 au Floridien Exactech pour 10 M€ « Un deal sympathique, sachant que nous n’avions eu recours ni aux business angels ni aux banques » Il est moins loquace au sujet de A2 Surgical, vendue en 2011 ou Traumis Surgical Systems, cédée en 2014, opérations pour lesquelles les montants et les acquéreurs n’ont pas été dévoilés Ingénieur Sup Telecom passé par la recherche, Stéphane Lavallée fut au CHU de Grenoble l’un des premiers thésards du médecin-inventeur Philippe Cinquin au sein du laboratoire TIMC-IMAG Il a joué les pionniers de la chirurgie assistée par ordinateur à la fin des années 80 « Frustré de ne pouvoir porter les découvertes jusqu’au marché », il quitte le CNRS en