mardi 25 janvier 2022


Biovision fédère investisseurs et entrepreneurs autour d’une dynamique renouvelée

La conférence internationale qui se tiendra les 13 et 14 avril prochains à Lyon est parvenue à fidéliser un pool d’investisseurs internationaux autour d’un projet à forte valeur ajoutée Ce dernier comporte notamment un programme de présentations de jeunes entrepreneurs « Catalyzer » et de sociétés matures « Investor Conference » qui permet aux bioentrepreneurs (biotech, medtech, cleantech) de valider la qualité de leurs parcours

Anne-Marie Graffin
Anne-Marie Graffin, directeur de Biovision

Anne-Marie Graffin, directeur de Biovision, détaille les objectifs de ces rencontres et présentations Elle revient sur l’originalité de la démarche et explique tout l’intérêt de candidater soit dans le cadre de Catalyzer dans celui d’Investor Conference (1) Elle revient également sur les succès rencontrés par les lauréats des précédentes éditions tant pour leurs développements scientifiques que pour les levées de fonds qu’elles ont réussies

(1) Le dépôt des candidatures dans le cadre de Catalyzer et dans celui d’Investor Conference est ouvert jusqu’au 29 février
A lire aussi dans Biotech Finances (articles d’archives)

BIOVISION CONFIRME SON ANCRAGE FINANCIER

Raymond Barre voulait en faire le Davos des sciences de la vie mais pour l’heure, Biovision se dirige sereinement sur un espace différent et qui se rapprocherait in fine davantage d’une manifestation financière de type JP Morgan Une perception que partage Bernard Gilly, président de GenSight Biologics, qui avait reçu l’an dernier le prix Investor Conference, dédié aux entreprises matures Au fil des éditions de cette manifestation, depuis sa reprise en main par Didier Hoch, cet axe devient de plus en plus tangible La volonté affichée est de faire une démonstration de qualité, au lieu d’un forum fourre-tout « C’est réservé aux initiés », nous a livré un entrepreneur life sciences présent sur le congrès, qui ajoute : « mais pour moi, ce qui est important surtout c’est que les 15 VC qui comptent sur la sphère du capital-risque européen et les 10 CEO les mieux financés de la biotech française à l’heure actuelle soient là et accessibles, avec un public assez dense et de belles rencontres à faire » Témoins de cette maturation en marche, les noms des investisseurs présents les 15 et 16 avril derniers à Lyon, parmi lesquels Florent Gros (Novartis Venture Fund), Anne Horgan (Sofinnova Partners), Tim Haines (Abingworth), Michèle Ollier (Index Ventures) ou encore Olivier Martinez (Bpifrance) Côté entreprises, une centaine de dossiers, d’horizons et de pays différents, a été présentée avec différents lauréats en fonction de la typologie de projets Michel Goldman, ancien président de l’Innovative medicine initiative (IMI), a tout d’abord décerné le prix Catalyzer à Diabeloop, qui développe un