dimanche 16 février 2020


Monde

Janssen a déposé une AMM auprès de l’EMA pour l’homologation de l’esketamine en spray nasal, pour la dépression résistante au traitement (DRT) chez les adultes souffrant de trouble dépressif majeur (TDM) n’ayant pas répondu à au moins deux traitements différents avec des antidépresseurs. Une demande de nouveau médicament a également été déposée auprès de la FDA.

La division Santé animale de Boehringer Ingelheim a inauguré son nouveau centre international de R&D biologique sur le site de Lyon Porte-des-Alpes. Avec cet investissement d’un montant de 70 M€, le groupe allemand entend conforter son leadership sur le marché des vaccins vétérinaires. Le nouveau bâtiment (14 500 m²) accueille plus de 200 personnes.

Eli Lilly contre-attaque ! Le groupe a engagé une action contre Adocia (ADOC) auprès du District Court du Southern District of Indiana, aux États-Unis, le 9 octobre 2018. La plainte n’a pas encore été signifiée à Adocia et aucun calendrier pour le cas n’a été précisé. Lilly soutient dans sa plainte avoir lancé cette procédure parce qu’Adocia a affirmé que les brevets de Lilly reflètent des contributions inventives d’Adocia.

Coté

Gour Medical (MLGML), qui propose des solutions vétérinaires pour les animaux de compagnie seniors, veut accélérer son développement grâce à une levée de fonds via une offre publique, accompagnée d’un transfert sur Euronext Growth. Sous réserve d’acceptation, l’opération pourrait avoir lieu au cours du premier semestre 2019. Le montant recherché n’est pas divulgué.

OSE Immunotherapeutics (OSE) annonce le dépôt d’une demande d’autorisation pour lancer un essai clinique afin d’évaluer son produit phare Tedopi dans le cancer du pancréas avancé ou métastatique. C’est le GERCOR, une association française dédiée à la promotion d’essais cliniques en cancérologie, qui a déposé cette demande auprès de l’ANSM et du CPP. Tedopi sera évalué seul ou en combinaison avec Nivolumab (Opdivo), et comparé au protocole de chimiothérapie Folfiri. L’étude devrait débuter en 2019. Tedopi est actuellement en phase III dans le cancer du poumon. Les résultats de cet essai sont attendus fin 2019.

Median Technologies (ALMDT) a profité de l’annonce de ses résultats semestriels (CA : 3,4 M€ et 21,4 M€ en carnet de commandes) pour indiquer qu’elle allait recentrer ses activités autour d’iBiopsy, sa plateforme d’imagerie phénomique proposant des solutions basées sur l’intelligence artificielle et les technologies dans le cloud. Ce recentrage entraîne une réallocation de l’ensemble des équipes du groupe et des efforts de R&D.

Neovacs (ALNEV) compte poursuivre le développement clinique de son candidat-médicament, IFN-Kinoide, dans le lupus, en Corée du Sud. Chan Kun Dang Pharm (CDK), partenaire coréen de Neovacs depuis fin 2015, va déposer une demande de désignation de médicament orphelin pour IFN-Kinoide, dans ce pays, suite aux résultats de phase IIb publiés début juillet. Neovacs est éligible à un montant total de 5 M€ de milestones dans le cadre de ce partenariat. CDK n’a cependant pas indiqué, à ce stade, son intention de financer une éventuelle phase III.

Poxel (PXL) annonce la finalisation du recrutement des 1100 patients participant à l’essai clinique de phase III baptisé TIMES 2 et évaluant sa molécule phare, iméglimine, au Japon, dans le traitement du diabète de type 2. La biotech lyonnaise, qui a signé un accord de licence avec le groupe pharmaceutique Sumitomo Dainippon pour ce produit sur le marché japonais, a confirmé son objectif de disposer des résultats de cet essai en 2020 (lire Biotech Finances no 788). Les analystes évaluent le chiffre d’affaires annuel potentiel de cet antidiabétique à environ 500 M$, sur le seul marché japonais.

Rodolphe Besserve, responsable de l’activité start-up & french techs (SuFT Advisory) à la Société Générale, rejoint le conseil d’administration de Theranexus (ALTHX) en tant qu’administrateur indépendant. Monsieur Besserve est nommé en remplacement de Sofimac Innovation, représenté par François Miceli, directeur général, démissionnaire.

Vitaccess et Pharnext (ALPHA) lancent une étude internationale sur la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT), avec pour objectif la volonté de mieux comprendre l’impact de la maladie sur la vie quotidienne des patients. L’usage de la plateforme numérique MyRealWorld (RWE), développée par Vitaccess, est l’une des clefs de voûte du process de collecte d’informations.

Non coté

Luxia Scientific annonce le lancement commercial de 1Test1, son test d’analyse bactérienne du microbiote. Basé sur le séquençage du gène ribosomal 16s, ce test, qui sera disponible en vente directe et sans prescription, permettra une quantification de la diversité bactérienne du microbiote. Cette société est dirigée par Alessandra Cervino (ex-Enterome) et compte lever des fonds, l’an prochain, pour le développement clinique de tests de diagnostic in vitro.

Owkin annonce le lancement du projet collaboratif Substra aux côtés d’une autre start-up, Apricity, de l’École polytechnique, de l’Université Paris Descartes, de l’Institut Curie, du Centre Léon Bérard (Lyon), du CHU de Nantes et de trois hôpitaux de l’AP-HP (Saint-Louis, Antoine-Béclère et Jean Verdier), avec le soutien financier de Bpifrance (10 M€). Lancée en 2016, Owkin est spécialisée dans l’intelligence artificielle (machine learning) appliquée à la recherche médicale. Elle a levé 11 M€ en janvier dernier (lire Biotech Finances no 796). Substra vise à développer une plateforme capable de fédérer, pour les exploiter, les données de santé en provenance des hôpitaux, à partir d’une technologie garantissant la confidentialité des données.

Nanosive acquiert, auprès de l’université américaine de Yale, les droits exclusifs et mondiaux sur une technologie d’encapsulation d’actifs thérapeutiques à l’intérieur de polymères. Cette plateforme, développée entre la Goizueta Foundation (Atlanta) et l’université de Yale, est particulièrement adaptée à des applications en dermatologie (dermato-cosmétique et protection solaire, prévention des cancers et du vieillissement, etc.). Nanosive est une start-up créée et financée par Truffle Capital, via son fonds BioMedTech. Elle est basée à Marseille, au sein d’Obratori, l’incubateur du groupe cosmétique l’Occitane.

Sitryx Therapeutics lève 30 M$ pour son premier tour de table. À peine créée, cette biotech britannique, basée à Cambridge, a bénéficié du soutien de SV Health Investors, Sofinnova Partners et du groupe industriel GSK. Spécialiste de l’immuno-métabolisme, Sitryx développe des candidats-médicaments dans les champs de l’immuno-oncologie et de l’inflammation, actuellement en phase préclinique.

Denis Gestin est nommé président du conseil d’administration d’Holistick Medical. Âgé de 54 ans, cet ancien cadre dirigeant de l’industrie du dispositif médical (Abbott, St Jude, Ela Medical) prend les rênes de cette jeune start-up, lancée en début d’année pour exploiter une technologie licenciée auprès d’Harvard et du MIT. Créée par Truffle Capital et financée via le fonds BioMedtech, Holistick Medical développe un dispositif médical destiné au traitement du foramen ovale perméable (FOP), une anomalie cardiaque fréquente, à partir de matériaux biorésorbables et flexibles.

BIOQuébec, association représentative des biotechs québécoises, renforce son conseil d’administration avec cinq nouveaux membres : Geneviève Guertin, directrice de portefeuille – Sciences de la vie, Fonds de solidarité FTQ – François-Thomas Michaud, Pdg chez Feldan Therapeutics, Michel Provence, VP corporatif responsable du Canada chez Laboratoires Charles River, Yves Roy, président de Corealis Pharma et Luc Tanguay, Pdg de Teratechnologies. Le comité exécutif de BIOQuébec, pour l’année 2019, sera désigné fin octobre.

En vue

Michel Finance

quittera la direction générale de Theradiag (ALTER) au 31 décembre 2018. La recherche de son successeur est d'ores et déjà en cours.


Georges Gemayel

prend en main la présidence du conseil d'administration de la biotech strasbourgeoise Dynacure. Georges Gemayel est également président des conseils d'administration d'Orphazyme, Oxthera et Enterome, et administrateur de Momenta Pharmaceuticals et de Supernus.


Robert Gershon

prend en main la direction générale de Mauna Kea (MKEA) à partir du 22 octobre 2018. Il était récemment directeur général de Bovie Medical (NYSE : BVX), où il a supervisé le repositionnement réussi du portefeuille de produits et des opérations commerciales de la société. Sacha Loiseau conserve le titre, de son côté, de président du conseil d’administration.


Les chiffres

40 millions

Le nombre d’européens qui souffrent de troubles dépressifs majeurs. Cette affection est par ailleurs la principale cause de handicap dans le monde.

8,6 Md$

C’est l’estimation du marché mondial des procédés et de la chromatographie préparative à l’horizon 2023. Ce marché se monte, à ce jour, à 6,27 Md$.
Source : étude publiée par ResearchAndMarkets.com.

4 M€

Noxxon (ALNOX) a annoncé que des ressources supplémentaires lui seront nécessaires d’ici novembre 2018, sur la base des besoins actuels tels qu’ils résultent du business plan actualisé, prévoyant un recentrage sur le développement clinique du candidat-médicament phare de Noxxon, NOX-A12, dans les tumeurs solides.