mardi 14 juillet 2020


BF

BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT – BIOTECHFINANCES N°836 17/12/2018

Par Rédaction , dans Grand Angle , le 17 décembre 2018

Depuis 2015, la Banque européenne d’investissement mène tambour battant un programme d’investissement dans le secteur des sciences de la vie Une équipe dédiée au venture debt propose aux biotechs et aux medtechs des solutions de financement originales, « sur-mesure » et de taille conséquente

Fondée il y a tout juste 60 ans – et historiquement dédiée au financement des premiers projets de la Communauté économique européenne – la vénérable BEI est, depuis 2015, l’un des bras armés du plan Juncker, et notamment du programme Horizon 2020 en faveur de l’innovation Et elle a déployé, sur ce front, un arsenal pléthorique La BEI souscrit à des véhicules d’investissement (fonds de fonds) via le Fonds européen d’investissement (FEI), afin de soutenir l’écosystème du capital-risque Via son dispositif Co-investment facilities, elle finance également des projets de R&D issus de grands groupes, afin de stimuler l’innovation de ces industriels en partageant avec eux une partie du risque Mais c’est avec son activité de prêts d’amorçage-investissement ou venture debt que la banque vise particulièrement les biotechs « L’enjeu est de financer des entreprises qui, par leur vocation – la R&D – et leur profil de risque, ne peuvent accéder au crédit bancaire et qui, dans le même temps, ont des besoins financiers trop importants par rapport aux dispositifs existants en Europe dédiés au capital-amorçage et au capital-risque », explique Antoine de Lachaux, responsable d’investissements au sein de l’équipe Innovation finance & growth capital Si la politique de la BEI consiste à soutenir l’effort d’innovation jusqu’à l’accès au marché stricto sensu, « dans le cas des biotechs, projet et entreprise se confondent le plus souvent : nous prêtons donc directement aux entreprises pour accélérer le développement de l’ensemble des produits et services liés à leur plateforme technologique », précise le banquier La rémunération fixe attachée à la dette est ainsi fortement réduite au profit d’un mécanisme permettant d’aligner le coût global du financement aux performances futures de l’entreprise et de ses produits Ce mode de financement a pour immense avantage d’être moins dilutif pour les actionnaires existants et de préserver l’indépendance de la société, la BEI ne participant pas au processus décisionnel des entreprises qu’elle finance « L’objectif de la BEI est d’offrir une solution de financement à des entreprises très innovantes, aux besoins en R&D