samedi 28 novembre 2020


(Biotech finances n° 917 du 19 oct 2020) Marc de Garidel figure emblématique du top management pharmabiotech courtisé à la fois par les investisseurs et par les industriels s’est installé tout récemment dans le fauteuil de directeur général d’AZTherapies Nous l’avions interviewé immédiatement après la vente en juin dernier de Corvidia qu’il dirigeait au laboratoire NovoNordisk pour 2,1 Mds€ Il nous a semblé intéressant de connaître aujourd’hui ses motivations pour ce nouveau challenge et les potentiels de l’entreprise qu’il a choisie

BiotechFinances – En aparté de la visioconférence « LeZoom19H » que nous avions organisée lors de la vente de Corvidia à NovoNordisk en juillet, vous nous aviez confié, non sans humour, être dans la difficulté car les propositions de postes affluaient sur votre bureau Quels éléments ont-ils présidé à votre choix en faveur d’AZTherapies ? 

Marc de Garidel : La science évidemment et aussi la maturité de cette entreprise qui est aujourd’hui en phase 3 dans Alzheimer AZTherapies se déploie avec une approche unique qui s’attaque aux causes, ainsi qu’aux mécanismes fondamentaux de la maladie et vise à en ralentir les effets délétères Parallèlement, les capacités d’accélération de l’entreprise avec l’accès potentiel rapide au marché m’ont également intéressé C’est un périmètre dans lequel je connais la valeur ajoutée que peut apporter mon expérience  Au-delà, le déclic pour AZTherapies s’est produit lors du visionnage d’une vidéo « Stopping Alzheimer