samedi 28 novembre 2020


(BIOTECHFINANCES n°918 – Lundi 26 octobre 2020) Andera Partners, un investisseur qui compte dans l’eco-système de la santé en Europe lève actuellement son 6e fonds dédié au secteur A cette occasion, deux de ses associés spécialistes des sciences de la vie, Sofia Ioannidou et Olivier Litzka, nous livrent leur vision d’un marché mis sous les feux des projecteurs par la COVID-19

BiotechFinances – Quel objectif de souscription visez-vous avec ce nouveaux fonds biotech ? 

Olivier Litzka : Nous espérons pour ce sixième fonds lever environ 450 M€ Un montant supérieur aux 350 M€ collectés il y a deux ans pour BioDiscovery 5 La souscription se poursuivra jusqu’en 2021, mais un premier closing est prévu avant la fin de l’année afin de pouvoir investir et poursuivre notre travail

BF – Les LP’s vous réservent-ils un accueil enjoué en cette période troublée ?

Olivier Litzka : La COVID-19 ralentit parfois les processus internes des souscripteurs, mais c’est compréhensible Les investisseurs institutionnels ont généralement des portefeuilles diversifiés et certains secteurs et actifs souffrent en ce moment plus que d’autres Ils doivent donc procéder à des arbitrages et dans ce contexte quelques-uns ont du mal à prendre des décisions rapidement Néanmoins, nous avançons très bien, et avec le spotlight actuel sur la santé, de nouveaux investisseurs s’intéressent au secteur et nous démarchent : ils ont tous entendu parlé de Moderna ou de Curevac par exemple De fait les financements sont clairement là

BF – Quelles sociétés ciblez-vous et combien de participations possédez-vous aujourd’hui ?

Sofia Ioannidou : Les biotechs, toutes aires thérapeutiques confondues, concentrent les deux tiers de nos investissements, et les medtechs le solde Ces entreprises sont majoritairement européennes, la France étant le pays le plus représenté au sein de nos portefeuilles En dehors de l’Europe, nous ciblons prioritairement le marché américain au regard de son importance À ce jour, nous totalisons 31 sociétés actives réparties dans différents fonds BioDiscovery, dont 22 investissements regroupés dans BioDiscovery 5

BF – Quel montant investissez-vous ?

Sofia Ioannidou : Nous investissons de 5 à 35 M€ et si on prend en compte plusieurs tours de financements, le ticket moyen s’élève alors à environ 15 M€

BF – A quel stade de développement préférez-vous intervenir ?

Sofia Ioannidou : Nous avons dans l’ensemble de nos fonds une fenêtre d’investissement très large Traditionnellement, nous rentrons au capital en préclinique règlementaire ou en début de clinique pour accompagner les start-up