samedi 29 février 2020


Une nouvelle déconvenue vient de toucher le monde des développeurs de molécules anti-maladie d’Alzheimer En effet, une équipe de l’école de médecine de l’Université de Washington, qui avait initié en 2012 un essai clinique sur une population bien particulière de malades potentiels a annoncé son échec Cette étude DIAN-TU (Dominantly Inherited Alzheimer’s disease Network – Trial Units), évaluait séparément l’effet du solanezumab d’Eli Lilly et le gantenerumab de Roche/ Genentech au sein d’une population de personnes aux premiers stades d’une forme rare, héréditaire et précoce de la maladie d’Alzheimer appelée maladie d’Alzheimer autosomique dominante Résultat : les