vendredi 25 septembre 2020


(BIOTECH FINANCES n°911 du lundi 7 sept 2020) Si l’immunothérapie spécifique aux allergènes (désensibilisation) constitue le traitement standard des allergies respiratoires, cela n’a pas toujours été le cas pour les allergies alimentaires Aujourd’hui accepté, ce principe de la désensibilisation alimentaire voit deux écoles s’opposer La première qui prône une délivrance transdermique des allergènes, alors que la seconde s’attache à l’approche orale, voire sublinguale Avec l’enregistrement du Palforzia™ d’Aimmune Therapeutics, pour le traitement de l’allergie aux arachides, par la FDA, le 31 janvier dernier, il semblerait que l’approche orale ait pris une avance sérieuse En effet, les résultats de