dimanche 20 septembre 2020


BF

Elle agit sur les trois facteurs de la maladie : inflammation, protéine tau et plaque amyloïde

Par Rédaction , dans Entreprises , le 20 septembre 2019

La biotech lilloise remonte au front 18 mois après sa dernière levée de fonds (14 M€ en janvier 2018, lire Biotech Finances no 796), AlzProtect vient d’obtenir le feu vert de l’ANSM pour le lancement d’un essai de phase IIa avec son produit phare AZP2006, dans la paralysie supranucléaire progressive (PSP) « On rentre dans le dur », se réjouit Philippe Verwaerde, CEO d’AlzProtect, qui a préféré rallonger la phase I et collecter plus de données, quitte à prendre un peu de retard, pour bétonner la première évaluation de sa molécule chez des patients La PSP est une maladie neurodégénérative orpheline, associée à une agrégation de