Accueil / BIOTECH / 15H Biotech express mercredi : Sensorion, Ynsect, G5 Santé, Biophytis, Domain Therapeutics, Advicenne, Debiopharm et Ipsen, Lysogene, Inventiva, Bain Capital

15H Biotech express mercredi : Sensorion, Ynsect, G5 Santé, Biophytis, Domain Therapeutics, Advicenne, Debiopharm et Ipsen, Lysogene, Inventiva, Bain Capital

Sensorion (SENS) boucle une levée de fonds de 20M€ auprès de Sofinnova (fonds Crossover) et du fonds américain Invus, via l’émission d’obligations convertibles (OC). Ces OC ne donneront lieu à aucun paiement d’intérêt, elles arriveront à maturité dans cinq ans mais pourront être converties par les porteurs à partir de la publication des résultats de l’essai clinique de phase II mené avec le candidat-médicament SENS 401, dans l’indication de la perte brusque d’audition, d’ici mi-2020. Une opération de refinancement significative était attendue depuis la signature fin mai, par la biotech parisienne spécialisée dans les maladies de l’oreille interne, d’un accord avec l’Institut Pasteur portant sur une licence exclusive pour le développement de plusieurs programmes de thérapie génique dans le champs des pertes auditives.

Ynsect annonce le lancement de FARMYNG, un projet destiné à fonder une unité industrielle spécialisée dans la production de protéines « haut-de-gamme » issues d’insectes. Ce programme cofinancé par la Commission Européenne à hauteur de 20 M€, vise à industrialiser l’e?levage et la transformation d’un insecte, le Tenebrio Molitor, pour l’alimentation animale et ve?ge?tale. Y?nsect est la première entreprise française à remporter un projet de cette envergure soutenu par l’UE. En début d’année, la société avait levé 110 M€ dans le cadre d’une série C (lire biotech finances n°845).

Le G5 Santé, cercle composé des dirigeants de 8 entreprises de santé françaises (Biomérieux, Sanofi, Servier, Pierre Fabre, LFB, Guerbet et Théa) a dévoilé une étude, réalisé par le cabinet d’audit BIPE et démontrant le recul de la France sur le terrain de la production et des exportations de médicaments. À l’issue de la conférence, le G5 Santé a présenté plusieurs propositions de soutien aux investissements en R&D et en production en France.

Biophytis (ALBPS) a conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon sur le développement de Sarconeos (BIO101), candidat-médicament pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD), dans le cadre de son programme clinique MYODA. Selon les modalités de l’accord, l’AFM-Téléthon accordera un financement de 400k€ à la biotech parisienne, pour certains essais précliniques additionnels et à la préparation de l’étude clinique MYODA.

Domain Therapeutics vient de nominer Sylvie Ryckebusch au sein de son conseil d’administration. Spécialiste en business développement, elle a passé douze ans chez Merck Serono (Genève, Suisse) en tant que responsable des licences en neurologie et en maladies auto-immunes. Elle a également fondé Octave Biotech Consulting, une société qui aide les biotechs à définir leur stratégie de business développement et à la mettre en œuvre. Fin mai, Domain Therapeutics avait levé 3,5 M€ auprès de Seventure Partners.

Advicenne (ADVIC) annonce aujourd’hui le succès de la cotation de ses actions sur le marché réglementé d’Euronext Bruxelles. À ce jour, les actions ordinaires d’Advicenne sont cotées sur Euronext Paris, son marché de cotation principal, et sur Euronext Bruxelles, avec des identifiants inchangés.

Debiopharm et Ipsen prolongent de 15 années leur partenariat pour le développement, la fabrication et la distribution du Decapeptyl (triptoréline) pour le traitement de certaines maladies urologiques, gynécologique et pédiatriques (cancer de la prostate, endométriose, fibromes utérins, cancer du sein, etc.). Selon cet accord, les deux parties co-développeront de nouvelles formulations et exploreront de nouvelles indications thérapeutiques avec des besoins médicaux non-satisfaits.

Lysogene (LYS) annonce le traitement d’un premier patient en Europe dans le cadre de l’essai de phase II/III AAVance avec LYS-SAF302, traitement de thérapie génique de la mucopolysaccharidose de type IIIA. Lysogene et son partenaire, Sarepta Therapeutics (lire Biotech Finances n°829), avaient annoncé en début d’année le traitement du premier patient aux États-Unis. L’objectif est d’inclure 20 patients sur huit sites.

Inventiva (IVA) a terminé le recrutement des patients dans son étude de Phase IIa « iMProveS » en Europe évaluant odiparcil dans le traitement de la mucopolysaccharidose de type VI. Au total, 20 patients ont été inclus dans cette étude de Phase IIa, contre un objectif de 24 initialement. odiparcil est le second actif du pipeline de la biotech dijonnaise. Son produit phare, Lanifibranor, un agoniste des PPAR alpha, delta et gamma, est actuellement testé dans la NASH en phase IIb, avec des résultats attendus l’an prochain (lire Biotech Finances n° 839).

Dernière minute… Bain Capital lance un fonds dédié aux sciences de la vie, qui sera doté de plus de 1Md$. Ce véhicule d’investissement, qui devrait, selon le site américain Endpoint, porter une attention particulière aux sociétés spin-off des groupes pharmaceutiques, est le second lancé par Bain dans ce secteur, en trois ans.

Vous dirigez une biotech, une medtech ou une CRO ? Vous pouvez figurer gratuitement sur notre prochain poster BioMap France 2020 (*) à paraître fin 2019. Cela ne vous prendra que quelques minutes pour remplir l’un des formulaires ci-après qui correspond le mieux à votre activité. Suivre le lien vous concernant :

  1. Biotech : https://lnkd.in/dWea4mE
  2. Medtech : https://lnkd.in/dhgf3fa
  3.  CRO : https://lnkd.in/dRcmQB8

En vous remerciant de votre participation. 

 


Voir aussi

La récap’ Biotech finances semaine 34

Themis Bioscience, biotech autrichienne, vient de signer un partenariat avec Merck. La seule information sur …