Accueil / BIOTECH / 15H Biotech express mardi : Stentys, Theraclion, Pathoquest

15H Biotech express mardi : Stentys, Theraclion, Pathoquest

Stentys (STNT) annonce avoir échoué à nouer un partenariat stratégique pour poursuivre ses activités. Le conseil d’administration de la medtech parisienne convoquera prochainement une assemblée générale pour proposer à ses actionnaires la dissolution anticipée de la société. Stentys qui développe des stents de nouvelle génération, auto-apposants et imprégnés, souffre de la baisse générale des prix de vente de stents en même temps que de la hausse de ses couts de production. La société, entrée en bourse en 2010, avait déjà dû faire face, il y a plusieurs années, à des changements de standard de traitement, relatifs notamment aux antibiotiques utilisés pour l’imprégnation des stents. Des évolutions rapides qui l’avaient obligée à reprendre plusieurs développements cliniques. Nommé en juillet 2016, Christophe Lottin avait engagé, comme CEO, un plan de réorganisation marqué par l’acquisition de Minvasys en 2018. Son décès, en mai dernier, a probablement achevé de déstabiliser la société. Stentys a été fondée en 2006 par le professeur Jacques Seguin et Gonzague Issenmann avec le soutien de Sofinnova.

Theraclion (ALTHE) a réalisé un chiffre d’affaires de 963K€ au premier semestre 2019, et enregistre une progression globale des ventes de 12% par rapport au premier semestre 2018. La société poursuit sa dynamique commerciale autour d’Echopulse sur ses pathologies historiques : les nodules thyroïdiens et l’adénofibrome du sein. Suite à l’obtention du marquage CE pour sa solution de traitement des varices, SONOVEIN, en avril 2019, les premiers traitements commerciaux ont débuté en mai, générant 12 K€ de ventes de consommables. Pour ce second produit, Theraclion vise une croissance des ventes comprise entre 30% et 50% pour le second semestre 2019. Les dirigeants tablent sur l’atteinte de l’équilibre financier d’ici trois ans.

Pathoquest annonce la nomination de Patrick Court comme CFO. Directeur financier d’Integragen de 2001 à 2011, Patrick Court a ensuite occupé ces mêmes fonctions de 2012 à 2014 avant d’intervenir ces dernières années comme « interim CFO » chez Eveon et Arbiom.


Voir aussi

15H Biotech express mercredi : Abivax, Inventiva, Genkyotex

Abivax (ABVX) annonce l’inclusion du premier patient pour son essai clinique de phase IIb avec …