mardi 28 juin 2022


15H Biotech express mardi : Acticor Biotech, AB Science, TargED Biopharmaceuticals, EyeBio

Par Rédaction , dans NEWSLETTER 15h BE , le 22 février 2022

Acticor Biotech (ALACT) publie des résultats cliniques prometteurs d’une phase 1b/2a évaluant son principal candidat médicament dans le traitement de l’AVC ischémique aigu. Le Glenzocimab est un anticorps ciblant la GPVI plaquettaire, ACT017) et est associé dans cette étude avec le traitement de référence (thrombolyse avec ou sans thrombectomie). Le critère principal, la tolérance a été atteint sur l’ensemble des 166 patients recrutés. Surtout les données de phase 2a attestent d’une réduction du nombre d’hémorragies intracérébrales et de la mortalité dans le groupe traité avec le candidat médicament. «Ces résultats  sont sans équivalent depuis plusieurs années et renforcent notre enthousiasme à poursuivre le développement de glenzocimab dans cette indication », a indiqué Gilles Avenard, directeur général d’Acticor Biotech  (photo cover).

AB Science (AB) va pouvoir soumettre une demande d’autorisation de mettre sur le marché canadien sa molécule phare Masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). L’agence sanitaire canadienne (Health Canada) a en effet donné son feu vert à la biotech française pour constituer un dossier réglementaire. A l’issue d’une analyse approfondie des données cliniques fournies par AB Science, elle pourra accorder ou non la commercialisation ou bien demander des data supplémentaires. En attendant à la Bourse de Paris, l’action AB Science au parcours chaotique depuis plusieurs mois en raison des suspensions d’essais cliniques puis de suspicions de délits d’initié, s’envolait ce matin de 40%,  Pour rappel, la biotech est valorisée sur Euronext autour de 480 M€.

Aux Pays-Bas, TargED Biopharmaceuticals lève une série A de 39 M€. Le financement a été réalisé à parts égales par un syndicat comprenant Andera Partners, Fund+, Hadean Ventures, Inkef Capital et Sunstone Life Science Ventures. Les actionnaires existants FIRST, Curie Capital et Utrecht Health Seed Fund y ont également participé. La biotech utilisera cette somme pour développer en clinique son produit phare Microlyse dans deux indications initiales : le purpura thrombotique thrombocytopénique  et l’AVC ischémique aigu. Son candidat est un composé anti-caillots de première classe qui se lie à un protéine présente dans toutes les formes de thrombose.

En Angleterre, EyeBio boucle une série A de 57 M€. Le tour de financement est co-dirigé par SV Health Investors à l’origine de la création de l’entreprise en aout 2021, par Jeito Capital qui réalise ici son 8e investissement et par Samsara BioCapital. MRL Ventures apporte également son soutien financier à cette biotech spécialisée dans les thérapies oculaires. Discrète sur son programme de recherche EyeBio, utilisera les fonds pour « construire un pipeline large et diversifié de thérapies avancées pour les maladies oculaires ».