jeudi 23 janvier 2020


Galapagos (GLPG) annonce que le dossier d’AMM pour le filgotinib, un inhibiteur sélectif de la JAK1 pour le traitement de l’arthrite rhumatoïde, a été validé, et va donc maintenant être évalué par l’EMA. Une demande similaire est prévue pour les Etats-Unis d’ici la fin de l’année. Néanmoins, cette dernière sera présentée par le partenaire américain de la biotech belge, Gilead. En juillet, le groupe pharmaceutique a versé 3,95 Mds$ à Galapagos, notamment pour bénéficier d’une option de licence hors Europe sur l’ensemble de ses futurs actifs. Le filgotinib est également évalué en phase 3 sur la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, mais aussi en phase 2 sur le rhumatisme psoriasique, et sur la spondylarthrite ankylosante.

Six ans après que Sanofi ait stoppé les recherches avec le fedratinib, la FDA vient d’approuver ce médicament, qui appartient désormais à Celgene, contre la myélofibrose. Il s’agit d’une maladie grave et rare de la moelle osseuse qui perturbe la production normale de cellules sanguines dans le corps. Ce médicament, qui sera commercialisé sous le nom d’Inrebic, est l’un des cinq principaux médicaments du pipeline de Celgene, qui lui ont valu son rachat par Bristol-Myers Squibb, pour 74 Md$ en janvier dernier.