lundi 20 septembre 2021


15H Biotech Express lundi : Eli Lilly, Ipsen, Exelixis, Eurofins Scientific, Blackstone, Intellia Therapeutics

Par Rédaction , dans NEWSLETTER 15h BE , le 28 juin 2021

Aux États-Unis, le cocktail d’anticorps COVID-19 d’Eli Lilly, composé de bamlanivimab et d’etesevimab, est mis à l’écart par crainte d’une efficacité réduite sur les variants brésiliens et sud-africains.  En remplacement du traitement de Lilly, l’administration américaine recommandent d’autres médicaments à base d’anticorps monoclonaux autorisés tels que le cocktail Regen-Cov de Regeneron et GlaxoSmithKline et le Sotrovimab de Vir Biotechnology. 

Ipsen (IPN) publie, avec son partenaire américain Exelixis, des résultats intermédiaires contrastés de l’étude de phase 3 évaluant son candidat Cabometyx en combinaison avec le checkpoint inhibitor, Atezolizumab, en première ligne dans le cancer du foie (HCC). Ces premiers résultats valident le critère primaire d’amélioration de 37% du taux de survie sans aggravation de la maladie (PFS), avec une différence significative par rapport au placébo. En revanche, pour le second critère d’évaluation de taux de survie globale, l’essai a montré une amélioration mais insuffisante. Et sur la base de ces données, Exelixis prévoit que la probabilité d’atteindre une signification statistique pour ce critère lors de l’analyse finale est faible. L’essai se poursuivra néanmoins dans les conditions prévues et les résultats sont attendus début 2022. A la bourse de Paris, l’action du 3e laboratoire français chutait ce matin de 5% face à l’incertitude d’obtenir une AMM avec un seul des deux critères. Selon, le bureau d’analyses financières, Portzamparc « l’impact semble tout de même limité pour Ipsen puisque l’HCC en première ligne n’est pas le marché principal du produit ».

Eurofins Scientific (ERF), réalise une acquisition aux Etats-Unis via sa filiale Eurofins Clinical Testing. Des négociations exclusives sont en cours pour racheter DNA Diagnostics Center (DDC), l’un des spécialistes aux Etats-Unis des tests génétiques privés (tests de paternité, tests ADN vétérinaires, tests médico-légaux…). Le montant de la transaction reste à ce stade confidentiel. DDC prévoit de générer des revenus de plus de 55 M$ cette année.

Le géant américain du private equity, Blackstone, s’associe à Intellia Therapeutics et à l’allemand Cellex pour lancer une nouvelle biotech de thérapies cellulaires contre le cancer et les maladies auto-immunes. Blackstone apportera 250 M$ dans cette nouvelle société, qui vise à coupler la technologie d’édition de gènes CRISPR développée par Intellia avec une plate-forme de thérapie cellulaire CAR-T construite par la filiale de Cellex, GEMoaB. À la suite de l’accord, la nouvelle société fera l’acquisition de GEMoaB. Depuis l’acquisition de Clarus en 2018, Blackstone pousse ses pions dans les sciences de la vie. En trois ans, le groupe financier a déjà investi plus de 3,3 Mds$ dans un éventail de biotechs dont Alnylam, Reata Pharmaceuticals, FerGene et Anthos Therapeutics.