Accueil / BIOTECH / 15H Biotech express lundi : Aimmune, Spark Therapeutics, Bpifrance, Therapanacea

15H Biotech express lundi : Aimmune, Spark Therapeutics, Bpifrance, Therapanacea

Aimmune (AIMT) a publié ses résultats annuels et dévoilé une position de trésorerie nette de 340M$ à fin décembre. La biotech américaine, concurrente de la française DBV dans la course à la mise sur le marché d’un premier traitement de désensibilisation des allergies à l’arachide, a également fait état de discussions en cours avec la FDA concernant la demande d’enregistrement d’AR101. Le candidat-médicament phare de la biotech ne bénéficiera pas, a priori, du statut PDFUA, d’après les premiers échanges entre AImmune et l’autorité américaine, en raison de sa nature de produit allergénique. Ce statut aurait assuré au produit une revue en 10 mois (au lieu de 12 à 15 mois) et lui aurait aussi épargner le retard de plus d’un mois, pris en janvier en conséquence du « government shutdown », qui a épargné les dossiers PDFUA (considérés comme prioritaires). Les dirigeants espèrent cependant faire valoir le statut « breakthrough Therapy » accordé à AR101 pour accélérer les délais. DBV, de son coté, a annoncé, en février, son intention de redéposer une demande de mise sur le marché au 3ème trimestre.

Les rachats en thérapie génique se poursuivent. Une semaine après l’acquisition de Spark Therapeutics par Roche pour 4,3 Md$, Biogen planifie le rachat de Nightstar Therapeutics pour 800 M$. La big pharma américaine serait disposée à débourser 25,50$ par action, soit une prime d’environ 68%, pour acquérir la société et ses deux principales thérapies géniques en développement. Son premier produit, NSR-REP1, fait l’objet d’une étude de phase III dans la choroïdérémie (mutations du gène CHM), un trouble de la rétine héréditaire, avec des résultats attendus au second semestre de 2020. Le deuxième programme en développement, NSR-RPGR, cible la rétinite pigmentaire liée à l’X (XLRP), est entré en phase II/III. Biogen espère bouclé cette OPA à la mi-année.

Pascale Ribon rejoint la direction de l’innovation de Bpifrance, aux cotés de Paul-François Fournier, son directeur exécutif. Elle conduira le déploiement du plan Deeptech de Bpifrance, dont l’objectif est de faire émerger 2000 start-up Deeptech d’ici 2023. Depuis début 2017, Pascale Ribon était déléguée générale de l’Université Paris-Saclay, après avoir dirigé l’école supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile (ESTACA).

Therapanacea annonce l’arrivée de Catherine Nemoz, en tant que directrice marketing et vente. Elle était auparavant spécialiste des produits oncologiques chez Siemens Healthineers, jusqu’en 2008, puis directrice ventes et marketing chez Carl Zeiss pendant.


Vous n’êtes pas abonné ?

ACHETER AU NUMÉRO BiotechFinances dans lequel cet article est paru en cliquant sur le lien  J’ACHÈTE CE NUMÉRO. Montant : 40,60€ *

VOUS ABONNER et bénéficier d’une offre nouvel abonné. Recevez chaque semaine, votre journal de 8 pages, soit 44 numéros par an + la BioMap France 2019 (cartographie des biotechs françaises + l’accès à toutes nos archives numérisées en cliquant sur le lien JE M’ABONNE. Montant : 670,00€ *

  • * Les liens ci-dessus J’ACHÈTE CE NUMÉRO /  JE M’ABONNE vous amènent directement sur l’espace paiement par CB de PayPal (paiement sécurisé). Vous n’êtes pas obligé de créer un compte PayPal.L’offre d’abonnement découverte est réservée exclusivement aux nouveaux abonnés et pour la première année.

Voir aussi

La SATT Aquitaine Sciences Transfert marque des point avec TreeFrog

Ils se sont rencontrés en Suisse, il y a cinq ans, durant leur post-doc. Maxime …