mardi 28 juin 2022


15H Biotech express lundi : AB Science, Meletios Therapeutics, Amicus Therapeutics

Par Rédaction , dans NEWSLETTER 15h BE , le 28 février 2022

Photo cover / Antoine Papiernik, président et managing partner chez Sofinnova Partners.  Retrouvez l’intégralité ce l’interview d’Antoine Papiernik, dans le n°977 de BiotechFinances paru ce jour.

AB Science (AB) a conclu « avec un investisseur historique » un financement de 7,6 M€ via une émission d’obligations convertibles en actions nouvelles qui sera réalisée au plus tard le 7 mars. Cette opération ajoutée à une option de prêt de la BEI et des crédits d’impôts recherche permettent à la biotech d’assurer son financement « pour les 12 mois à venir et au-delà ». Pour rappel,  le masitinib,  principale molécule développée par AB Science, a été conçu comme un traitement ciblant les mastocytes et les cellules gliales, par l’inhibition de tyrosines kinases clés (c-Kit, CSF1R, FYN, LYN), et est testé en clinique dans 9 indications différentes.

Meletios Therapeutics, signe un accord de licence avec l’Institut Pasteur pour développer une nouvelle classe de traitement antiviral. Cette collaboration permettra à la biotech parisienne fondée en 2020 de générer des DVG (Defective Virale Genomes), issus des virus Zika, un agent infectieux fonctionnant par vague épidémique et pouvant provoquer des dommages neurologiques très importants chez les fœtus en cas d’infection de la femme enceinte ; et du Chikungunya. Meletios disposera par ailleurs d’un droit de préemption pour le développement de DVG issus d’autres virus à ARN présentant un intérêt thérapeutique.

En raison du krach boursier et d’un environnement de plus en plus difficile pour les sociétés de thérapie génique autonomes, la biotech américaine Amicus Therapeutics abandonne le projet de scission de son activité de thérapie génique dans un Spac, ARYA IV. Le nouvel ensemble ainsi constitué devait pourtant créer l’une des principales sociétés mondiales de médicaments génétiques de nouvelle génération. Amicus dispose d’un médicament approuvé sur le marché mais son pipeline nécessite d’importantes injections de liquidités. A ce stade, la biotech a décidé de réduire son portefeuille et ses équipes de recherche. Elle ne fera pas passer les thérapies géniques multiples aux essais cliniques dans les années à venir, comme prévu. Et son projet d’usine de bioproduction est suspendu. De son côté, ARYA IV dispose encore d’un an pour réaliser un investissement dans le secteur.


BioLabs Biotech Startup Series

Tuesday, March 10 at 19h00, 9 Rue d’Alexandrie, 75002 Paris

Conference and networking cocktail

The Biotech Start-up Series conferences focus on healthcare entrepreneurship, gathering American & European entrepreneurs, researchers and experts to explore current trends. In that spirit of helping entrepreneurs make use of every possible resource, we will be discussing how outsourcing can contribute to the development of a company and how to plan for an outsourcing strategy. 

During their development, startups face a major growth problem: how to efficiently acquire the skills they need and mobilize specific expertise with few time and hiring resources ?

Strategic outsourcing can be a powerful tool that will help companies to develop and grow quickly, saving resources while covering key areas efficiently through a custom-sized workforce. 

What traps should you avoid? What are the key tasks you want to outsource? In this upcoming conference, we will hear from experts and entrepreneurs about their outsourcing experience, the challenges they faced and the tools they used to turn outsourcing into a powerful growth resource.

Servier, the first French independent pharma company, is organizing these events in collaboration with BioLabs, the leading operator of co-working laboratory spaces in the US.

Register now: https://tinyurl.com/BSS7C1