Accueil / BIOTECH / 15h biotech express jeudi : Voluntis, Igyxos, Transgene, Mauna kea

15h biotech express jeudi : Voluntis, Igyxos, Transgene, Mauna kea

Voluntis (VTX) annonce la décision de Roche Pharma France de ne pas poursuivre le développement de la solution ZEMY dans le cancer du sein, basée sur la plateforme Theraxium Oncologie. Ainsi, leur collaboration, débutée en octobre 2015, prendra fin au terme de l’étude clinique de faisabilité menée par Roche fin avril 2019. Suite à cette décision, la biotech a mis à jour ses objectifs moyen terme avec l’atteinte du seuil de rentabilité et un CA cible revu à la baisse à 40 M€ en 2021 (vs 50 M€ précédemment). Voluntis a également publié sa trésorerie à fin 2018 qui s’établit à 19.8 M€, contre 1.8 M€ en 2017. Une augmentation due en grande partie à l’augmentation de capital à l’occasion de l’IPO.

Igyxos lève 7,5 M€ pour financer le développement préclinique et clinique de son candidat médicament dans le traitement de l’infertilité féminine et masculine. Il s’agit d’une série A menée par Bpifrance, via le Fonds accélération biotechnologies santé, aux côtés de Go Capital et de Sofimac Innovation. Igyxos développe un traitement « First-In-Class », basé sur l’utilisation d’anticorps monoclonaux, capable de potentialiser l’activité des gonadotrophines, hormones en charge de la régulation du cycle reproductif. L’infertilité, touche environ 70 millions de femmes et 30 millions d’hommes dans le monde, mais les taux de réussite des traitements actuels sont faibles (seulement 50% des couples traités ont un enfant après 4 cycles de traitements hormonaux),

Transgene (TNG) fait le bilan de l’année 2018, avec un bénéfice net de 8M€ en 2018 grâce à la transaction avec Tasly Biopharmaceuticals, portant sur la vente des droits de TG1050 et TG6002 en Grande Chine. Avec une consommation de 24.5 M€ en 2018, la biotech publie une trésorerie de 16,9M€ disponible au 31 décembre, néanmoins renforcée ces derniers jours. Transgène a bénéficié de 2.6 M€ de la part de Bpifrance pour la plateforme myvac, et a obtenu une ligne de crédit renouvelable de 20 M€ avec Natixis sur 30 mois. Grâce à cette ligne de financement, la société a ainsi une visibilité financière jusqu’à mi 2020. L’année à venir va être dense pour la société, puisque ses deux principaux actifs devraient dévoiler des résultats cliniques : Pexa-Vec dans le cancer du foie et TG4010 dans le cancer du poumon non à petite cellule.

Connaissez vous la version numérique de BiotechFinances ? Vous pouvez obtenir un test gratuit de 7 jours de BiotechFinances en suivant ce lien

je teste un essai gratuit numérique  

Mauna Kea (MKEA) publie ses résultats annuels 2018, avec une hausse de 1% de son chiffre d’affaires annuel (6.8M€) par rapport à l’exercice 2017, avec des ventes de consommables en augmentation de 17%. La trésorerie s’élève à 8,6 M€, ce qui offre à Mauna Kea une courte visibilité financière, jusque fin 2019.

 


Voir aussi

AU SOMMAIRE DE BIOTECHFINANCES n° 853 – 28/04/2019

LA UNE BIOTECHS VÉTÉRINAIRES : COMME CHIENS ET CHATS AVEC LES VC ? ESSENTIEL : …