mercredi 22 janvier 2020


15h Biotech Express jeudi : Alderaan, Advent France Biotechnology, Medicxi, Debiopharm, Novadiscovery, DBV Technologies, Généthon, Valneva, Oxurion NV, Mauna Kea, Minoryx Therapeutics

Par Rédaction , dans Gratuit NEWSLETTER 15h BE , le 9 janvier 2020

Alderaan lève 18,5M€ dans le cadre d’une série A, auprès d’Advent France Biotechnology et de Medicxi, pour financer deux programmes de développement en immuno-oncologie. Lire la suite sur Biotech-finances.com

Debiopharm mise 5 M€ dans le cadre d’un financement de série A de 7 M€ sur la biotech française Novadiscovery (Nova) qui pourra, grâce à cette levée, financer l’évolution de sa plateforme de simulation d’essais cliniques in silico Jinkō vers un modèle de « logiciel en tant que service » (SaaS) et développer de nouveaux modèles de maladies. Ce financement servira également à développer la présence de Nova sur le marché américain, le plus grand marché mondial pour le développement de médicaments.

DBV Technologies (DBV) annonce les résultats de l’étude PEOPLE, une étude d’extension ouverte, menée auprès de 141 patients âgés de 4 à 11 ans, ayant participé préalablement à l’essai de phase III de 12 mois PEPITES. Ceux-ci montrent une amélioration de l’efficacité du produit phare de la biotech, Viaskin Peanut, un patch de désensibilisation des allergies à l’arachide, entre le 12ème et le 36ème mois d’administration, avec notamment une progression de la proportion de patients capable de tolérer une dose de plus de 1000mg d’arachide, qui passe de 40,4% à 51,8%. La dose cumulée réactive (DCR) médiane passe de 144mg à 944mg d’arachide en 36 mois (elle avait atteint 444mg à 12 mois dans l’étude PEPITES sur une population totale de 356 patients). Pour rappel, la biotech concurrente Aimmune affiche, avec son produit phare AR101, une proportion de 79,8% de patients capables de dépasser le seuil de 1000 mg, dans une étude d’extension mené sur 7 mois et avec 101 patients, à la suite de sa phase III Palisade, avec, cependant, un profil de sécurité moins favorable. La bourse a accueilli favorablement l’annonce : l’action DBV gagnait 16% à la mi-séance.

Généthon annonce la poursuite de sa collaboration avec Sarepta Therapeutics, pour démarrer dès cette année un programme clinique dans le traitement de la myopathie de Duchenne. Cette collaboration, initiée en 2017, visait initialement à finaliser le développement préclinique de la thérapie génique GNT0004, associant un vecteur viral de type AAV et une version raccourcie du gène de la dystrophine (la microdystrophine). Selon les termes de ce nouvel accord, Généthon aura la responsabilité de commercialiser le produit en Europe, hors Angleterre, et Sarepta dans le reste du monde. YposKesi s’est vu confier la production des lots cliniques et, à terme, de potentiels lots commerciaux.

Oxurion NV (OXUR) publie des données positives issues de l’étude de phase 1 avec le THR-687, un antagoniste de l’intégrine pan-RGD pour le traitement de l’œdème maculaire diabétique (DME). La phase II devrait débuter au deuxième semestre 2020. L’été dernier, l’action de la biotech belge chutait de plus de 40 %, suite aux résultats décevants d’un essai clinique de phase II testant le THR-317 pour le traitement de cette même maladie.

Minoryx Therapeutics obtient le statut « fast-track » de la FDA pour le leriglitazone, un agoniste sélectif du PPARγ qui pénètre dans le cerveau, pour le traitement de toutes les formes d’adrénoleucodystrophie liée à l’X, y compris l’adrénomyéloneuropathie. Un essai clinique pivot est en cours dans cette indication avec le leriglitazone. Les principaux résultats sont attendus fin 2020. Le composé a déjà reçu la désignation de médicament orphelin pour cette indication et pour l’ataxie de Friedreich.

Mauna Kea (MKEA) annonce la publication dans la revue médical Gastrointestinal Endoscopy, d’un article démontrant « l’impact positif de l’utilisation de la plateforme d’endomicroscopie Cellvizio dans le diagnostic et la prise en charge des lésions kystiques pancréatiques. Selon cet article, rédigé par des médecins de l’école de médecine Icahn à Mount Sinai (New York), l’utilisation de Cellvizio, entraine un « changement global dans la prise en charge clinique » des patients dans des proportions allant de 38,6% à 52,3%, selon le protocole employé.

Valneva (VLA) annonce l’ouverture d’une structure commerciale en France, à Lyon, qui sera destiné à contrôler le marketing en France d’Ixiaro, son vaccin contre l’encéphalite japonaise, et Dukoral, son vaccin contre le Choléra, avec pour objectif l’accélération de la croissance des ventes. Il s’agit de la sixième filiale commerciale ouverte par Valneva, après les Etats-Unis, le Canada, les pays nordiques, le Royaume-Uni et l’Autriche.

Étiquettes : , , , , ,