Accueil / BIOTECH / 15H Biotech express : Genfit, Linkilab, Achilles Therapeutics, Robocath, Inotrem, Stentys

15H Biotech express : Genfit, Linkilab, Achilles Therapeutics, Robocath, Inotrem, Stentys

Genfit (GNFT) annonce la nomination de Pascal Prigent au poste de directeur général. Arrivé en mai 2018 au sein de la biotech lilloise, il occupait jusqu’alors le poste de vice-président exécutif marketing et développement commercial. Auparavant, Pascal Pringent a exercé plus de 20 ans dans l’industrie pharmaceutique, notamment chez Eli Lilly et GlaxoSmithKline. Jean-François Mouney, co-fondateur et ancien CEO, reste président du conseil d’administration de Genfit.

Cliquez sur la bannière pour visiter le site de LINKILAB, notre partenaire de la semaine pour le 15H BIOTECH EXPRESS. 

Achilles Therapeutics a annoncé la clôture d’un financement de série B de 100 M£, mené par l’investisseur américain RA Capital Management et suivi par Syncona, Forbion, Invus, Perceptive Advisors et Redmile Group. La biotech britannique développe des immunothérapies personnalisées contre le cancer. Avec sa plateforme bioinformatique PELEUS, Achilles utilise les données de séquençage de l’ADN de chaque patient, pour identifier des néoantigènes clonaux qui leur sont spécifiques, puis développer des thérapies personnalisées à base de lymphocytes T ciblant ces néoantigènes. Les programmes d’Achilles devraient entrer en clinique cette année.

Robocath lève 5 M€ et nomme un nouveau CEO, avec l’arrivée de Lucien Goffart. Ce dernier a notamment occupé le poste de « business unit manager » France au sein de Boston Scientific ces quatre dernières années et a récemment été nommé membre du Conseil d’administration d’Electroducer, un fabricant français de dispositifs médicaux vasculaires. La levée de fonds, combinée à son arrivée, doivent permettre à Robocath d’accompagner le déploiement commercial en Europe de la première plateforme robotique, R-One, une solution d’assistance destinée aux applications de cardiologie interventionnelle. Ce dispositif avait décroché le marquage CE en mars 2019. La biotech rouennaise abordera le marché américain dans un second temps, à l’horizon 2022 (lire Biotech Finances n°846)

Inotrem a obtenu le statut « fast track » pour le programme de développement de son produit nangibotide chez les patients atteints de choc septique. Il s’agit d’un peptide anti-TREM-1 (triggering receptor expressed on myeloid cells 1) ayant le potentiel de restaurer une réponse inflammatoire et des fonctions vasculaires appropriées. Une étude de phase IIb avec nangibotide vient d’être autorisée par la FDA. Fin 2018, les premiers résultats cliniques obtenus avec ce produit ont démontré sa sécurité (lire Biotech Finances n°827). La biotech est en cours de levée de fonds. Un tour B qu’elle espère boucler avant la fin de l’année.

Stentys (STNT) annonce que le Président du tribunal de commerce de Bobigny a ouvert une procédure de mandat ad hoc, pour préparer la liquidation amiable de la medtech parisienne qui sera proposée prochainement aux actionnaires, et a procédé à la désignation, en qualité de mandataire ad hoc, la SCP Abitbol & Rousselet. En juillet dernier, la société a échoué à nouer un partenariat stratégique pour poursuivre ses activités. Entrée en bourse en 2010, Stentys qui développe des stents de nouvelle génération, auto-apposants et imprégnés, souffre de la baisse générale des prix de vente de stents en même temps que de la hausse de ses coûts de production.


Voir aussi

15H Biotech express mardi : CarThera, Idorsia, Celyad, HalioDx

CarThera va collaborer avec Kiyatec, un laboratoire américain, pour évaluer de possibles synergies entre leurs …