samedi 29 février 2020


Biocorp (ALCOR) publie un chiffre d’affaires annuel 8,45 M€ en croissance de 117%. Cette accélération des revenus en 2019 s’explique notamment par la collaboration industrielle non exclusive de la medtech spécialiste des dispositifs médicaux connectés avec Sanofi depuis juillet concernant le dispositif Mallya, dédié aux stylos à insuline. Au 31 décembre 2019, la trésorerie de Biocorp s’élevait à 2 M€. Le 23 janvier 2020, Sanofi a effectué un nouveau versement de 1M€, paiement initialement attendu en 2019 et qui a été réalisé à la suite de la signature du nouveau contrat le 10 Janvier.

Carmat (ALCAR) présente une trésorerie au 31 décembre 2019 de 55,5 M€. Avec une perte d’exploitation sur 2019 qui s’élève à 42,4 M€, la medtech qui développe un cœur artificiel total possède une visibilité financière qui s’étend à mi-2021. Carmat confirme ses objectifs pour 2020 de réussir à finaliser le recrutement de son étude pivot en Europe et obtenir le marquage CE.

Onxeo (ONXEO) annonce avoir conclu un accord pour régler son litige avec SpePharm autour de SpeBio, une de leur co-entreprise pilotée par SpePharm. En 2009, Onxeo avait décidé de mettre fin au partenariat avec le laboratoire néerlandais et entamé une procédure judiciaire pour non respect de ses engagements contractuels. Deux actions restantes étaient en instance. Dans l’accord de règlement, qui comprend le renoncement de ces deux actions, la biotech française cède à SpePharm les parts qu’elle détient dans SpeBio, lui transférant ainsi sa part des liquidités estimé à 3,5 M€. La visibilité financière d’Onxeo s’étend jusqu’au troisième trimestre 2020.

ASIT Biotech (ASIT) a obtenu « le bénéfice de la réorganisation judiciaire par accord collectif » par un jugement du tribunal du commerce de Liège. L’entreprise avait décidé en décembre dernier de réduire fortement ses effectifs et de recentrer son activité sur le développement de traitements contre les allergies alimentaires, après la publication des résultats (non satisfaisants) des essais cliniques de Phase III de son traitement gp-ASIT+ dans l’allergie aux pollens de graminées. Suspendue depuis mardi matin, le cours de l’action de la biotech belge s’affichait a plus 40% ce mercredi (12H)