mercredi 21 octobre 2020


(BIOTECHFINANCES N° 897 – 27/04/2020) Du vaccin contre la toxoplasmose pour la santé animale, à sa transcription vers l’homme et, pourquoi pas, à une application potentielle de sa technologie contre COVID-19, Vaxinano est sur tous les fronts « Nous avons mis au point un système de délivrance d’antigènes dans les muqueuses à l’aide de nanoparticules d’amidon et de lipides, ce qui nous permet de développer des vaccins par voie nasale et sans adjuvant », confie Didier Betbeder, le directeur général de cette biotech lilloise, qui ajoute : « Notre approche possède le triple bénéfice de ne pas induire de toxicité, d’être simple à administrer et d’avoir une formulation stable jusqu’à 40° ce